Quelques nouvelles du port

Imprimer la page
Quelques nouvelles du port

Par cet opus cocasse, Henri Mahé ressuscite avec bonheur un style littéraire tombé en désuétude depuis Pagnol : celui d’une littérature populaire à l’accent provençal, par une évocation de personnages contemporains vivant en bord de mer et cultivant un lien fort avec celle-ci, sans pour autant constituer des têtes d’affiche du monde maritime. Cette écriture, subtile dans l’observation des caractères, dépeint ainsi l’humanisme de gens de mer ordinaires à travers la relation d’histoires drôles, singulières, émouvantes parfois, ponctuant la vie de membres d’une société nautique des bords de la rade de Toulon.

Sous cette plume revit donc une littérature aimable au sein de laquelle les urbanités se teintent d’amitiés fortes, au-delà de la couleur jaune paille du pastisse et du bleu indigo de la Méditerranée par temps de mistral, apostillant ainsi un contrepoint paisible à nos vies urbaines exacerbées.

Voir la documentation : doc.promo.Qqes nouv. du port
Extrait :

« Les premières navigations, au-delà du plaisir d’être en mer, furent consacrées à mon amarinage (j’avais déjà navigué au large, sur des grands bâtiments, mais il y a bien longtemps, et il fallait réapprendre à vivre en mer, à se laisser apprivoiser par le clapot, la houle, les humeurs du vent) et à l’apprentissage des conditions locales de navigation. La pêche me tentait bien aussi. Mais un plaisir est souvent pleinement vécu quand il est partagé.  C’est ainsi qu’au bout d’un certain nombre de navigations solitaires, le besoin de partager mes expériences maritimes, ainsi que l’envie d’apprendre la pêche, me conduisirent un beau jour à pousser la porte de la société nautique de l’Etoile de Mer. Le bâtiment ocré aux volets de bois, niché sur le vieux port à l’ombre de quelques pins parasols, avait une allure assez pimpante et engageante.  Par ses usages et habitudes, ses sociétaires tous plus colorés, fantasques, drôles, les uns que les autres, ce club de pêche me réservait bien des surprises… un autre monde m’attendait ! » —-

 

Editeur : L'Harmattan
Henri Mahé

Henri Mahé, la cinquantaine venue, jette l'ancre sur les bords de la rade de Toulon durant l'été 2005, après un peu plus d'une vingtaine d'années pass...

En savoir plus sur Henri Mahé